Outils personnels
rf-news.de rebell.info rotefahne.de
Vous êtes ici : Accueil / Accueil / L'unité ouvrière internationale – pour le travail, la paix, l'environnement – le véritable socialisme

L'unité ouvrière internationale – pour le travail, la paix, l'environnement – le véritable socialisme

1 mai 2016: Chers collègues, femmes et hommes ! ce printemps plus de sept millions d'ouvriers et d'employés sont entrés en conflits tarifaires pour revendiquer une augmentation des salaires. Tandis que la productivité du travail est poussée à l'extrême dans les entreprises, des jeunes sont mis à la rue ou bien des intérimaires sont employés, les personnels se trouvent en lutte contre l'extension du travail posté, les réductions du salaire et contre la suppression d'emplois projetée et en partie de masse.

Pour une lutte effective pour défendre et améliorer nos conditions de travail et de vie nous avons besoin de forts syndicats comme organisations de combat tout autant qu'un droit de grève intégral, universel et légal.

Mais pourquoi les ouvriers et les employés devraient-ils se restreindre, dans leurs conflits salariaux, à courir après les prix et les impôts croissants de l'État croissants ? Le mot d'ordre créé par Karl Marx « À bas le système salarial ! » vise à ce que les ouvriers ne se soumettent pas à la logique capitaliste de l'exploitation de la force de travail ! Le mouvement ouvrier doit raisonner au-delà des limites du capitalisme ! Dans une société socialiste les fruits du travail et de la nature bénéficieront aux larges masses et à l'avenir des enfants et des jeunes. N’est-il pas scandaleux qu’un chef chez Daimler comme par exemple Zetsche gagne 6 000 euros l'heure et que les revendications des syndicats sont écartés comme « excessives » par les organisations patronales ?

Nos adversaires ne sont nullement les ouvriers qui triment dans les entreprises chinoises, indiennes et américaines. Notre adversaire commun est le capital financier international qui domine aujourd’hui sans partage à l’échelle mondiale avec ses gouvernements et ses formes d'organisation internationales comme le FMI, la Banque mondiale et l'ONU. Les dominants ne reculent pas de s’assurer des profits maximaux, matières premières et zones d'influence en recourant aussi à des guerres ; de manière délibérée ils risquent les bases d'existence de l'humanité. Maintenant fut confirmé officiellement ce que le MLPD en commun avec le mouvement combatif des mineurs publie depuis des années et pourquoi des mineurs furent diffamés comme menteurs voire sanctionnés : L'approvisionnement en eau potable de la région de la Ruhr est gravement menacé par le stockage de 1,6 millions de tonnes de PCB et de déchets toxiques par le groupe minier Ruhrkohle AG (RAG) et le projet d’inonder les puits. Arrêt immédiat des fermetures de mines et de la mise en eau des mines fermées ! Récupération des déchets toxiques et des déchets souterrains intoxiqués par le PCB aux frais du groupe RAG !

La crise de VW montre : Les monopoles de l'industrie automobile ont ramassé des milliards de profit aux dépens de l'homme et de la nature avec l'aide de l'État et des machinations extrêmement criminelles. En dépit des sécheresses, des inondations et des catastrophes régionales croissantes, le sommet de l'ONU à Paris s’est terminé avec une carte blanche pour les groupes d'émettre du CO2 en quantité illimitée. Le manque de perspective du capitalisme se manifeste surtout dans les plus de 60 millions de personnes qui fuient la guerre et la famine à l’échelle mondiale.

L'UE avec la chancelière Merkel combat les réfugiés et pas les causes de la fuite. Avec des fils de fer barbelé et des interventions policières massives des centaines de milliers de personnes sont forcées de vivre dans des conditions inhumaines. L’État a rendu acceptables les incendiaires racistes et fascistes, les a soutenus et encouragés par un bourrage de crâne avec des idées réactionnaires et en diffamant les réfugiés. Contrairement à la présentation dans beaucoup de médias bourgeois la tendance vers la gauche est perceptible, en particulier parmi la jeunesse, des actions antifascistes et la conscience internationaliste augmentent considérablement. En 2015, l’Allemagne a connu la plus grande montée de grèves syndicales depuis 25 ans, rien que dans l’aide aux réfugiés il y a neuf millions de personnes qui s’y engagent. En même temps il faut faire front résolument à la diffamation et aux actions racistes et fascistes. Notre atout est l'unité ouvrière internationale. Le fait que l'ICOR – organisation internationale de partis et organisations révolutionnaires où le MLPD est membre – s'accroît et devient plus connue à l’échelle mondiale. Avec actuellement 49 organisations venant de 39 pays elle s'est engagée à coordonner des luttes au niveau international et au soutien mutuel des luttes de libération.

 

Le premier Mai, le MLPD s'engage pour des manifestations communes, pour l'alliance et la participation sur un pied d'égalité au-delà des frontières idéologiques, sur une base antifasciste. Le MLPD propose comme revendications et mots d'ordre :

  • En avant avec l'offensive ouvrière !

  • Pour des salaires plus élevés !

  • Pour la semaine de 30 heures avec compensation de salaire intégrale !

  • Pour un taux de formation de 10 pour cent dans la grande industrie !

  • Embauchage à durée indéterminée de tous les apprentis conformément à leur formation !

  • Pour un droit de grève intégral, universel et légal !

  • Pour la libération de la femme !

  • Sauvons l'environnement de l'économie de profit capitaliste !

  • Contre les agressions et guerres impérialistes !

  • Interdiction de toutes les organisations fascistes et de leur propagande !

  • Solidarité avec la lutte de libération kurde !

  • Une perspective d'avenir pour la jeunesse – pour le véritable socialisme !

  • Donnons aucune chance à l'anticommunisme !

  • Ouvriers n’importe de quelle nationalité – une classe, un adversaire, une lutte !

  • Prolétaires de tous les pays, unissez-vous !

  • Prolétaires de tous les pays et opprimés, unissez-vous !

 

 

 

 

Actions sur le document